Coup de cœur cinéma “Paulina” + invité

29 Avril

Vendredi 29 Avril à 20h30 // Séance coup de cœur // Le Plateau – Cinéma Jean Renoir

PAULINA_Still1


PAULINA
un film de Santiago Mitre / 1h43 / Argentine / VOSTF / film interdit aux moins de 12 ans
avec Dolores Fonzi, Oscar Martinez, Esteban Lamothe, Cristian Salguero. 

Après sa plongée dans les arcanes politiques d’une université de Buenos Aires avec El Estudiante, Santiago Mitre réadapte La Patota de Daniel Tinayre, récit choc et ambigu d’une jeune femme libre.

PaulinPAULINA_Still4a, 28 ans, décide de renoncer à une brillante carrière d’avocate pour se consacrer à l’enseignement dans une région défavorisée d’Argentine. Confrontée à un environnement hostile, elle s’accroche pourtant à sa mission pédagogique, seule garante à ses yeux d’un réel engagement politique ; quitte à y sacrifier sa relation amoureuse et la confiance de son père, un puissant juge de la région. Un événement traumatisant va pourtant mettre à mal ses idéaux.

Santiago Mitre fait partie de cette nouvelle génération de cinéastes qui a suivi l’élan du cinéma argentin depuis le milieu des années 90, aux côtés de réalisateurs comme Fabián Bielinsky, Juan José Campanella, Lucia Puenzo ou bien sûr son comparse d’écriture Pablo Trapero, pour lequel il a cosigné les films Leonera, Carancho et Elefante Blanco.

Dans Paulina, tout comme il l’avait fait dans une certaine mesure avec El Estudiante, il s’intéresse à une jeune génération d’Argentins en prise avec la réalité d’un pays certes développé mais qui souffre des blessures de son passé autoritaire et de sa position de chef de file d’un continent meurtri.

PAULINA_Still2

Ce sont donc les dysfonctionnements qui découlent de ce déséquilibre qui intéressent Santiago Mitre, et comment cette jeune génération y réagit et s’adapte, prise en étau entre la volonté de s’élever ou ne serait-ce que se positionner socialement et politiquement, et la tragédie de la pauvreté représentée ici par le village où part travailler Paulina. Cette réaction, violente ou silencieuse, sera en tous cas empreinte d’une ambiguïté qui contraste assurément avec un discours au fond puissamment féministe, mais qui justifie tout-à-fait une évidente volonté de résilience.

 

 



La séance sera précédée d’une présentation et suivie d’une discussion avec Thomas Messias.
Thomas Messias, critique cinéma, écrit pour les webzines Slate et Playlist Society. Il est l’auteur d’un essai sur le nouveau cinéma argentin, paru en avril 2015 et fut, il y a quelques années, le tenancier d’un des blogs français de cinéma les plus influents : toujoursraison.com. Il est aussi – en plus de tout cela – prof de maths !


Séance organisée en partenariat avec l’ACPG dans le cadre du dispositif Clins d’oeil >
Site de l’ACPG